Les élèves de 4e à l’œuvre contre l'ambroisie à feuilles d'armoise

Dans le cadre de la semaine Santé et Développement Durable, les élèves de 4e de l'enseignement agricole du lycée Costa de Beauregard ont participé à un chantier en partenariat avec FREDON.

le Mardi 25 juin 2024

IMG_20240625_112123 IMG_20240625_112123  

 

Les élèves de 4e du Lycée Costa de Beauregard ont participé à un chantier-école d’envergure en collaboration avec FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) pour lutter contre l’ambroisie à feuilles d’armoise, une plante exotique invasive dont le pollen est hautement allergisant pour l’être humain. Importée d’Amérique du Nord, son aire de répartition augmente d’année en année. La région Rhône-Alpes est très affectée par cette plante que l’on trouve sur les bords de routes, les parcelles agricoles, les berges des cours d’eau.

 

Cette initiative s’est inscrite dans le cadre de leur semaine dédiée à la Santé et au Développement Durable (SDD) et s’est déroulée sur trois sites distincts :

 

  1. Saint-Alban-Leysse : Les élèves sont intervenus sur un espace urbain laissé en jachère, destiné à la construction d’un futur programme immobilier, sur lequel nous avons également trouvé des raisins d'amérique, également toxiques et invasifs, mais toujours en vente dans les jardineries. Lors de cette intervention, Patrick Basset, élu de la ville sur les questions environnement et santé environnementale, est venu apporter son soutien et encourager les jeunes dans leur démarche.
  2. Montmélian : L'opération a été menée sur un site de l’entreprise NGE Guintoli.
  3. Cruet : L’intervention s’est faite dans le champ d'un agriculteur, situé sur les hauteurs de la commune de Cruet. Julien Thévenet, chef de service environnement de la Comcom du Coeur de Savoie et Alizée Maîtrejean, en stage sur le service, sont passés les rencontrer !

 

Le chantier consistait pour les élèves, munis de gants, à arracher les plants d’ambroisie avec leurs racines, une tâche exigeante mais cruciale pour empêcher la dissémination de la plante.

 

L’ambroisie à feuilles d’armoise est une plante dont le pollen provoque de sévères réactions allergiques. Il suffit de quelques grains de pollen dans l’air pour que des symptômes allergiques apparaissent : rhinite associant écoulement nasal, conjonctivite, symptômes respiratoires tels que trachéite, toux, et parfois urticaire ou eczéma. Dans 50 % des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition de l’asthme ou provoquer son aggravation. Les allergies commencent en général vers la mi-août et peuvent se prolonger jusqu’en octobre, avec un maximum d’intensité en septembre. Ces dernières années, un accroissement rapide a été mesuré et si aucune action n’est engagée pour lutter contre cette plante, la situation va encore s’amplifier. Pour ralentir sa prolifération, il est essentiel d’intervenir avant la floraison. Ce chantier-école a donc permis non seulement d’éliminer une partie de cette plante nuisible mais aussi de sensibiliser les élèves à la nécessité de cette lutte.

 

Ce projet a également mis en lumière l’importance de l’engagement citoyen dans la lutte contre l’ambroisie. Tout le monde peut participer à cet effort en arrachant les tiges avec leurs racines et en signalant les zones infestées sur la plateforme dédiée signalement-ambroisie.

 

Le projet a été élu l'événement le plus original des 107 événements qui ont marqué les Journées de lutte contre les ambroisies 2024. Le succès de ce chantier-école démontre l’importance de l’éducation au développement durable et de l’action collective pour lutter contre les plantes envahissantes. Nous félicitons nos élèves pour leur engagement et leur détermination à protéger notre environnement et la santé de tous.