Une semaine de montagne

Du lundi 24 janvier au mercredi 26 janvier, les élèves de seconde HP et AP ont pu vivre 3 jours à la station de la Féclaz grâce au financement du projet par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le PNR des Bauges.

le Mercredi 26 jan 2022

IMG_20220125_181327_464 IMG_20220125_181327_464  

 

Quand on a la chance de vivre au pied de deux parcs naturels régionaux et des montagnes, on adapte la semaine SDD (​Santé Développement Durable) pour faire découvrir notre territoire aux élèves ! Au programme : des rencontres et bien sûr, des sports d'hiver.

 

 

IMG_20220125_094335_354 IMG_20220125_094335_354    IMG_20220125_094335_370 IMG_20220125_094335_370  

 

Lundi : Découverte

Le matin, depuis la classe avec vue sur la Croix du Nivolet, Mme Dumas a présenté le Géoparc des Bauges et ses spécificités.

L'après-midi, sous un magnifique soleil, tous les élèves se sont équipés chez Nordic Attitude pour partir faire du skating ou de l'alternatif, sur le plateau sud de la station de la Féclaz, accompagnés de leurs professeurs et de Bastien, un moniteur de ski de fond.

 

 

IMG_20220125_181327_502 IMG_20220125_181327_502    IMG_20220125_181327_509 IMG_20220125_181327_509    IMG_20220125_181327_516 IMG_20220125_181327_516  

 

Mardi : Au cœur du Petit Canada

Les élèves n'étaient pas aussi matinaux que les pisteurs, mais à 10h, c'est devant le stade de biathlon qu'ils ont rencontré Cyprien Champ, un ancien élève du BTS Floriculture du Bocage. Après 7 ans chez Millet Paysage, Cyprien a changé de voie professionnelle pour s'adonner à l'une de ses passions : le parapente en été et devenir pisteur l'hiver, un métier riche et évolutif pour qui se montre curieux et qui a soif d'apprendre.

Il y a quinze ans, Cyprien a commencé par vendre des forfaits d'accès pour le plus grand parc de ski nordique de France : 180 km de pistes, 3 portes d'entrée, plusieurs décors et autant d'expositions entre le plateau ensoleillé et la forêt, dans une petite cabane de la Station Savoie-Le Revard pour ne plus jamais la quitter.

Aujourd’hui, il tient le stade de biathlon, mais pas seulement… Le stade dispose de 30 couloirs avec des cibles à 50 m pour les champions et à 10 m pour s’entrainer, allongé ou debout, aux plombs avec l’ESF ou Biathlon Expérience. Cyprien nous explique que le biathlon est un sport qui demande à la fois de l’endurance pour travailler le cardio sur la piste, notamment lors des pénalités et la maîtrise pour savoir se concentrer et viser avec précision, au bon moment.

Petit à petit, il a passé des qualifications pratico-pratique (CQP) pour être pisteur polyvalent, faire partie des équipes de secouristes de la station, conduire la motoneige ou la dameuse – proche du fonctionnement d’un engin agricole, type tracteur, faire de la mécanique et de la menuiserie et un peu de bûcheronnage en lien avec l'ONF... Le fonctionnement de la station n’a plus de secret pour lui et tout ce qu’il a appris par le passé, lui sert encore aujourd’hui !

Si la station ouvre ses portes à 9h au grand public, toute la nuit, les équipes se relayent pour préparer et sécuriser les pistes. Sur un tel domaine, il faut compter 8h pour que tout soit prêt et le fondeur est exigeant ! C’est en binôme que l’on vient au secours des usagers et faire de la prévention, beaucoup de prévention. Plusieurs traineaux jalonnent la station pour secourir les victimes de malaises, d’entorses, de poignets ou épaules luxées, de collisions.

On appelle la station le « Petit Canada » car si ces derniers jours la température grimpe vite au soleil, Cyprien nous rappelle qu’il peut faire moins 30° la nuit, en forêt, et qu’au petit matin le thermomètre relève souvent moins 15°. C’est grâce à ces températures polaires que la neige peut tenir jusqu’en juin, en forêt ! Pour pallier au réchauffement, la station vient néanmoins d’aménager une retenue collinaire pour faire de la neige de culture à l’aide de 16 canons à neige et assurer la saison d’hiver de la station pour les années à venir.

 

Vers midi, Arnaud Equy nous rejoint. Depuis le mois de décembre, il a pris la direction du domaine skiable Savoie Grand Revard, en remplacement de Dominique Liégeois et en soutien de Franck Perrin, directeur des pistes, qui assurait l’intérim depuis un an. En bon gestionnaire, il nous indique l’ensemble des métiers à l’œuvre et mutualisé sur les deux sites, pour faire tourner et vivre la 1ère station historique de France, leader du ski nordique aujourd’hui. Ici 60 personnes sont employées l’hiver, 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Pour nous donner quelques ordres d’idée, il nous rappelle la date des débuts du ski, puis le développement des stations suite au plan neige de Pompidou et les JO d’hiver en France. Il nous indique aussi que seuls 10% des Français vont au ski et que par ailleurs, nos stations vivent grâce aux skieurs anglais, belges et hollandais. 3 millions c’est le chiffre d'affaire de la station en comparaison aux 60 millions de La Plagne, la plus grosse station française…

Il nous explique aussi ses enjeux en tant qu’ERP, établissement recevant du public et ses obligations (maintenance, contrôle…) vis-à-vis du ministère du transport dont il dépend. Il nous parle de ses principaux défis à ce poste, de trouver le bon équilibre entre bénéfices et risques, de la diversification du domaine skiable en hiver comme en été. « Il faut rester conscient que la neige sera de moins en moins garantie tous les ans. Nous allons travailler à prendre ce virage de la transition en douceur, avec des activités de substitution l’été, et d’autres complémentaires l’hiver, même si le ski existera toujours dans nos belles stations ».

Pour finir, il encourage les jeunes à être curieux et ouvert, à saisir les opportunités qui se présentent à eux, à essayer des choses nouvelles pour évoluer avec son métier, gagner de nouvelles compétences et être moteur dans une équipe.

Après avoir repris des forces, les élèves filent s’équiper pour une deuxième session de ski nordique et profiter de la neige et du soleil  !

 

  IMG_20220126_185203_434 IMG_20220126_185203_434    IMG_20220126_185203_445 IMG_20220126_185203_445    IMG_20220126_185203_408 IMG_20220126_185203_408  

 

Mercredi : Sportif

Ce matin, les élèves sont prêts pour un 3e tour de pistes, un échauffement musculaire bénéfique pour rejoindre ensuite la croix du Nivolet, en raquettes et clore ces trois jours intenses, de plein air !

 

Un grand merci à Zaed, aux professeurs M. Virard et Mesdames Dumas, Giacomoni et Destremau d’avoir accompagnés cette cordée !