« Accueillir tous les jeunes et tout le jeune »

La Chronique des Salésiens: cette semaine, soeur Michèle Decoster, salésienne de Don Bosco, formatrice dans le service formation Don Bosco, nous propose :« Accueillir tous les jeunes et tout le jeune »

le Mercredi 07 sept 2022

accueillir accueillir  

 

C’est la période de rentrée ! Le premier et le second degrés ont déjà regagné leurs salles de classe, leurs lieux de stage ou d’apprentissage. Pour bon nombre d’étudiants du supérieur, les questions financières et de logement s’ajoutent aux fragilités du niveau scolaire. Tous n’ont pas vraiment la possibilité de s’inscrire dans les formations où ils ont été acceptés. Malgré tout, la rentrée est une nouvelle page pour chacun.

Le Pape François nous exhorte à une éducation inclusive, une éducation qui fasse une place à tous et qui ne sélectionne pas les destinataires de manière élitiste. Faire place à tous les jeunes, faire place à tout le jeune, voilà le challenge de la rentrée.

 

Beau programme en effet … Mais comment développer cette capacité d’accueil inconditionnel ?
Il me semble que le point de départ est le regard éminemment positif posé sur chaque jeune en particulier. Don Bosco, touché par les visages des jeunes rencontrés en prison et dans les quartiers sensibles de Turin au XIXème siècle, s’est rendu compte, non seulement, de leurs pauvretés et des dangers auxquels ils étaient soumis, mais également du trésor de leurs ressources latentes.
Aujourd’hui comme hier, tous les jeunes, vu le balbutiement de leurs expériences de vie, vivent une sorte de pauvreté existentielle. Ils attendent inconsciemment un ami qui prenne soin d’eux et les accompagne à l’âge adulte. Derrière les fragilités liées à leur âge et à leur vécu, ils possèdent des dons et des potentialités qui attendent de trouver un terreau favorable pour s’y développer. Ils sont ouverts à la vie, porteurs d’idéaux et de créativité, sensibles au bien. Le processus éducatif doit partir de l’intérieur, du cœur, de la liberté à poser des actes vrais.
Accueillir un jeune, c’est le considérer comme un réel interlocuteur pour l’aider à devenir acteur de sa propre vie. L’important est de déclencher l’étincelle de la confiance et de la confidence, par une présence bienveillante, propositive et jamais envahissante.

Accueillir un jeune, c’est l’accepter en tout ce qu’il est et en tout ce qu’il peut et doit devenir.

Beaucoup de jeunes font sans doute leur rentrée avec motivation. D’autres reviennent avec les pieds de plomb. Comment s’y prendre avec chacun ?
Les jeunes sont différents les uns des autres, selon leur physionomie propre, leur parcours de vie et leur niveau de maturité.
Accueillir un jeune, c’est l’accepter en tout ce qu’il est et en tout ce qu’il peut et doit devenir. Cela comporte un renversement de perspective. Devant un comportement irrégulier voire provocateur, un éducateur peu expérimenté pourrait se voir déstabilisé et réagir en voulant remettre immédiatement de l’ordre, par un reproche, une mise en garde ou carrément une punition, sans vraiment s’intéresser à ce qui préoccupe le jeune. L’éducateur expérimenté va se mettre du point de vue du jeune pour chercher à découvrir les motivations profondes qui l’ont poussé à agir de la sorte. Bien souvent, il s’agit d’une peur ou d’une souffrance sous-jacente. L’éducateur peut alors rejoindre le jeune, avec délicatesse, au niveau de ses besoins, de sa manière de penser et d’imaginer, pour envisager avec lui le petit pas à faire qui débloquera une insatisfaction à la racine du comportement non adapté.
L’important n’est pas d’obtenir une discipline immédiate ou un rendement scolaire optimal mais plutôt de commencer par faire croître le jeune en humanité. Ensuite, tout le reste s’améliore.
Ne pas donner excessivement d’importance à la provocation ne signifie pas tout laisser faire. Il s’agit de faire preuve d’une exigence bien claire pour renvoyer au jeune l’idée que l’on n’a pas l’intention de l’abandonner à son propre désintérêt. C’est un équilibre à trouver et c’est ce que je souhaite à toutes les équipes éducatives et formatives.

 

Retrouvez Soeur Michèle Decoster sur RCF.