Chambéry - Nice, retour sur une expérience incroyable

“A l'impossible je suis tenu.” Récit des jeunes d'Emergence et de la Prépa-apprentissage.

Lundi 5 octobre 2020, nous avons discuté de la catastrophe naturelle qui s’est passée durant le weekend du 2 au 4 octobre dans la Vallée de Vésubie. Nous avons été choqués par les images et les personnes qui avaient tout perdu. Nous avons voulu apporter notre soutien à ces personnes et avons commencé à réfléchir à ce que nous pouvions faire.

De suite, l’idée de la collecte s’est imposée à nous, de même que la collaboration entre le service Emergence et la prépa apprentissage.

Sur l’après-midi, nous avons conçue l’affiche de communication sans laquelle notre action ne pouvait décoller.

Suite eu relais de communication mis en place par Vanessa (responsable communication), des radios ont diffusé notre message et dès le mardi nous avons commencé à recevoir des dons.

 

Le jeudi matin, nous avons centralisé l’ensemble des dons collectés à Emergence. Un long travail de tri et de rangement a commencé. Chaque objet étant réparti par catégorie : vêtements pour femme/homme/enfants/ jouets/linge de maison…

Nous étions submergés par les dons et manquions de place pour tout stocker. Entre deux aller-retour entre l’accueil de la Fondation et Emergence nous avons rencontré des donateurs qui nous ont félicité pour l’initiative et le projet conduit. Beaucoup de personnes se sont mobilisées autour de notre projet pour participer et contribuer.

 

Afflux de dons Afflux de dons    Afflux de dons 1 Afflux de dons 1    Operation dons Operation dons  

 

Nous nous sommes très vite rendus compte que face à l’ampleur qu’avaient pris les dons, notre Trafic était trop petit pour tout acheminer jusqu’à Nice. Par chance un jeune du groupe, Pablo, a dans sa famille une personne travaillant chez « Jacky Perrenot ». Il a de suite pensé à le solliciter afin de voir s’il souhaitait contribuer à notre action. Sa réponse ne s’est pas faite attendre et l’entreprise s’est engagée, bénévolement, à nos côtés.

 

Vendredi matin nous avons chargé le Trafic d’Emergence au maximum et deux jeunes accompagnés de deux éducatrices sont partis en direction de Nice.

En parallèle, des jeunes et des professionnels de la Fondation sont restés mobilisés pour charger les 33m2 de dons dans le camion.

 

Van pret au depart Van pret au depart    Chargement du 33tonnes Chargement du 33tonnes    Chargement Chargement    Les dons sont prets Les dons sont prets  

 

La route jusqu’à Nice a nécessité 6 heures avec une seule pause, cela fut éprouvant. Nous nous sommes rendus au Palais Nikaïa (centre de collecte) afin de déposer les dons. De suite nous avons été mis dans l’ambiance, sur place il y avait énormément de camions, de véhicules de pompiers et des hélicoptères équipés de treuils pour prendre en charge les caisses afin de les apporter aux sinistrés.

Avec les bénévoles, nous avons fait une chaine humaine afin de décharger notre Trafic. Ce fut l’occasion pour nous d’échanger et de partager autour de notre projet humanitaire et de chercher des contacts pour nos futures actions. Nous avons poursuivi en nous rendant à la maison des associations sur la promenade des Anglais à Nice.

 

Nice Nice    Dons 09102020 (1) Dons 09102020 (1)  

 

C’est à Cannes, que nous avons trouvé un logement pour la nuit via Airbnb. En arrivant et en échangeant avec la propriétaire sur la raison de notre venue dans le sud, elle a trouvé l’action généreuse et nous a témoigné sa générosité en nous offrant une partie de la location. Nous avons profité de la soirée pour visiter un peu Cannes et nous restaurer.

Le lendemain matin, nous avons pris la direction de Saint Laurent du Var. Nous avions appris que des débris de la catastrophe s’étaient accumulés à cet endroit-là sur les plages. En arrivant nous sommes restés muets face aux images que nous avions sous les yeux. 800 bénévoles étaient sur place pour nettoyer. La catastrophe datait d’une semaine et l’ampleur du désastre était encore tellement visible. Nous avons de suite souhaité participer mais les contacts pris sur place nous ont dit que la présence de mineurs n’était pas envisageable du fait de la possible présence de corps sous les décombres…

 

Plage de St Laurent du Var 101020 (1) Plage de St Laurent du Var 101020 (1)    Plage de St Laurent du Var 101020 Plage de St Laurent du Var 101020  

 

Le samedi, nous avons repris la route pour Chambéry où à notre arrivée France Bleue Pays de Savoie nous attendait pour avoir un récit de notre périple.

 

Nous tenons sincèrement et grandement à remercier toutes les personnes qui ont rendu possible notre action, l’ensemble des jeunes et personnels de la Fondation du Bocage, les médias sans qui notre action n’aurait pas pris cette ampleur, l’ensemble des personnes qui sont venues nous apporter des fournitures, l’entreprise « Jacky Perrenot » pour sa collaboration gracieuse et vitale, la propriétaire qui nous a hébergés.

 

Merci a Jacky Perrenot Merci a Jacky Perrenot